Navigation principale

Navigation dans Actualités

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Archives > Avenir de la Poste : M.Teston interroge P. Lellouche

Avenir de la Poste : M.Teston interroge P. Lellouche

© Amre Ghiba

Thématique : Services publics/transports/energie

Date : 12 mai 2011

Type de contenu : Question d'actualité

Lors de la séance de questions d'actualité, Michel Teston a interrogé le ministre sur le risque de recul pour l'acheminement du courrier.

 

 

 
Question d'actualité  de Michel Teston 12 mai par Senateurs_socialistes

 

M. Michel Teston :

La Poste a annoncé, récemment, le lancement, au 1er  octobre prochain, d'une nouvelle offre dite « de courrier rapide » - rapide… - pour les particuliers et les entreprises en j+2.

Dans son communiqué, La Poste précise vouloir réduire ainsi son empreinte écologique et garantir un niveau de fiabilité et de qualité de service plus élevé.

Toujours selon La Poste, le nouveau service est censé s'inscrire dans une optique de développement durable en limitant le transport aérien à la Corse et aux départements d'outre-mer.

La nouvelle offre se veut également plus économique, avec un nouveau timbre au prix de 57 centimes.

 

Quel que soit le soin apporté par La Poste pour justifier cette refonte hautement symbolique de son offre, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit de mettre en place un courrier à deux vitesses,…

 

 … pour favoriser la distribution à j+2.

En effet, le prix du nouveau timbre étant inférieur à celui du timbre habituel, qui passera à 60 centimes le 1er  juillet prochain, le nombre de courriers distribués à j+2 va très probablement augmenter fortement. (M. René-Pierre Signé s'exclame.)

Le risque est donc réel d'assister à un vrai recul en matière d'acheminement du courrier par rapport à la situation actuelle, laquelle est certes imparfaite, …

 

 … mais où plus de 83 % des courriers revêtus de la mention « lettre prioritaire » sont distribués à j+1.

À la demande du chef de l'État, la majorité présidentielle a voté, en 2009, la transformation de La Poste en société anonyme, ouvrant ainsi la voie à l'entrée ultérieure d'actionnaires privés dans le capital de La Poste.

 

Le Gouvernement va-t-il maintenant avaliser un nouvel affaiblissement du service public postal en acceptant que la distribution du courrier à j+2 devienne la règle à terme ?

Opposé à cette évolution prévisible, le groupe socialiste du Sénat attend une réponse claire à cette question

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora