Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > Adoption d’un budget par la droite sénatoriale, mais où est le contre-projet ?

Adoption d’un budget par la droite sénatoriale, mais où est le contre-projet ?

Thématique : Budget/fiscalité/finances

Date : 9 décembre 2014

Type de contenu : Communiqué de presse

Les sénateurs socialistes ont voté contre le budget 2015 modifié par la Droite. Le texte était devenu l’ombre d’un budget, sans aucune ligne directrice. La droite sénatoriale détricote sans proposer. Une absence totale de budget alternatif ni d’aucune proposition constructive tellement revendiquée devant les médias.

Défense, budget, logement, Éducation, Politique des territoires, Recherche et enseignement supérieur,… au total, neuf missions budgétaires ont été rejetées par la droite qui laisse 1/3 du budget de l’État sans financement. Soit plus de 106 milliards d’euros.  Ce qui signifie la suppression des emplois aidés, de 9500 postes d’enseignants, le rejet du budget logement et de l’aide de 100 millions aux maires bâtisseurs, la stigmatisation des fonctionnaires…

Qui sont les bons gestionnaires quand on laisse 106 milliards sans mode de financement ? Où est l’esprit de responsabilité ? Le chef de file socialiste Jean Germain a conclu en se demandant si « Le Sénat tient son rang dans le bicamérisme  ». « Un rejet sans contre-proposition, c’est la voie de la facilité pour laquelle a opté la majorité sénatoriale, échappant aux choix difficiles  ». Elle alimente par là même le doute croissant des Français à l’égard de la capacité d’action des politiques. Lourde responsabilité.

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora