Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > Loi sur la Transition énergétique : le groupe socialiste s’abstient sur la question du nucléaire et des coupures d’eau

Loi sur la Transition énergétique : le groupe socialiste s’abstient sur la question du nucléaire et des coupures d’eau

Thématique : Environnement/Aménagement des territoires

Date : 3 mars 2015

Type de contenu : Communiqué de presse

 

Les sénateurs socialistes se sont abstenus lors du vote de la loi Transition énergétique pour la croissance verte pour deux raisons essentielles : l’énergie nucléaire et les coupures d’eau.

Le chef de file du groupe socialiste, Roland Courteau, a salué « un texte d’avant-garde qui a su concilier écologie et économie en inventant la  social-écologie  ». Un choix indispensable, car ce sont les plus précaires qui subissent les conséquences les plus graves du dérèglement climatique. Il y a urgence à agir et le travail effectué au Sénat avec la ministre Ségolène Royal, à l’écoute des parlementaires, a permis le renforcement du texte dans ce sens. Il en est ainsi des chèques énergie, de l’allongement de la trêve hivernale ou des avancées pour l’isolation dans le bâtiment. Des engagements qui vont vers le droit pour tous à l’énergie et sont aussi favorables à l’emploi dans l’économie verte.

Mais le texte finalement adopté par la majorité sénatoriale ne pouvait être approuvé par les sénateurs socialistes. L’UMP a voté un amendement rétablissant  les coupures d’eau en cas d’impayé ; cet amendement avait été rejeté à l’unanimité par le groupe socialiste lors des débats. Par ailleurs, l’UMP, sur la question du nucléaire, a refusé tous les objectifs de réduction. Or, comme l’a rappelé le président du groupe socialiste Didier Guillaume, « nous sommes favorables au nucléaire, énergie décarbonée, mais nous devons engager la transition énergétique. Il faut de la volonté, des signaux forts, et cette loi doit être l’occasion de promouvoir les énergies alternatives pour avancer vers un meilleur mix énergétique ». 

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora