Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > Meurtre et viol de la jeune Agnès : l’agitation du Gouvernement est indécente

Meurtre et viol de la jeune Agnès : l’agitation du Gouvernement est indécente

Thématique : Justice/sécurité

Date : 21 novembre 2011

Type de contenu : Communiqué de presse

Une réunion interministérielle, une intervention au JT de 20h, un nouveau projet de loi, comme après chaque fait divers, le gouvernement en  accumulant les interventions compassionnelles et les effets d’annonce, frise l’indécence.

Depuis 2002 la droite n’a cessé d’accumuler des lois émotionnelles de circonstance, sans jamais évaluer leur efficacité.

Parallèlement elle n’a cessé de diminuer les moyens de la justice, de la police et ceux de la Protection Judicaire de la Jeunesse.

Quant aux centres d’éducation renforcés, leur nombre est notoirement insuffisant.

Certes ce drame atroce exige une enquête approfondie pour déterminer les défaillances qui ont permis cet acte odieux.

Mais au lieu de se précipiter dans les médias, et de multiplier les annonces et les déclarations, le gouvernement devrait avec sérieux s’interroger sur son bilan désastreux en matière d’insécurité.

 

 

Contact presse

Marie d’Ouince

Cabinet du Président du Groupe socialiste du Sénat

06 89 49 75 97

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora