Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > Nicolas Sarkozy, candidat président de courte mémoire !

Nicolas Sarkozy, candidat président de courte mémoire !

Thématique : Budget/fiscalité/finances

Date : 7 mars 2012

Type de contenu : Communiqué de presse

 

Nicolas Sarkozy a proposé hier de taxer les bénéfices des entreprises du Cac 40 qui échappent à l’impôt sur les sociétés par le biais d’optimisations fiscales.

Sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres, le candidat président a la mémoire courte et  se convertit aujourd’hui à des mesures qu’il a refusées de prendre pendant toute la durée de son quinquennat .

En 2009, j’ai déposé au Sénat avec mes collègues socialistes, un amendement au Projet de loi de finances et deux propositions de loi qui auraient permis de rétablir une justice

fiscale entre les PME et les grandes entreprises et de faire participer les groupes du Cac 40, dont Total,  à l’effort de solidarité fiscale nationale.

La droite sénatoriale et le gouvernement, avec l’aval du locataire de l’Elysée, ont rejeté systématiquement avec mépris ces mesures de taxation des bénéfices des grandes entreprises.

Hier soir, le candidat président a indiqué qu’il n’avait pas calculé l’impact financier de sa nouvelle proposition, ce qui s’apparente quand même à de l’improvisation et ce qui peut faire douter de sa volonté réelle de la mettre en œuvre.

Je tiens à lui préciser que les mesures que les sénateurs socialistes avaient proposées auraient rapporté 8 milliards aux caisses de l’Etat.

 

François Rebsamen

Sénateur Maire de Dijon

Président du groupe socialiste du Sénat

 

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora