Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > RFI, la lutte continue

RFI, la lutte continue

Thématique : Culture/médias

Date : 9 décembre 2011

Type de contenu : Communiqué de presse

Sourd aux multiples demandes de suspension du projet, le Conseil d’administration de l’Audiovisuel extérieur de la France a voté, il y a quelques jours, la fusion juridique de RFI, Monte Carlo Doualiya et France 24.

Malgré les conclusions de la mission d’information parlementaire,  celle des rapports budgétaires des députés Martine Martinel et Didier Mathus, celle de la sénatrice Claudine Lepage, le PDG de Audiovisuel Extérieur de la France, M. de Pouzilhac, a donc décidé de passer en force !

Pourquoi cette précipitation alors même que la justice doit se prononcer le 16 janvier 2012  sur la validité des procédures de fusion ?

Pourquoi cette précipitation, alors même que le climat social à AEF est délétère depuis de nombreux mois ? Multiples démissions, grèves à répétition, motion de défiance à l’égard de M. de Pouzilhac,  sont autant de signes du profond malaise qui mine AEF et qui  n’apparait guère propice à un tel rapprochement.

Le nouveau directeur général délégué de la Holding, successeur de Christine Ockrent,  Pierre Hanotaux, semblait  pourtant en avoir pleinement conscience quand il assurait, il y a quelques semaines que  « cette fusion RFI-France 24 ne se fera pas sans l’adhésion du personnel » … Hé bien, le référendum organisé ce lundi 5 décembre témoigne sans aucune ambiguïté de l’opposition de l’immense majorité des salariés de RFI (94,42%) à la fusion.

Mais cette opération, assortie du déménagement de RFI et d’un nouveau plan social, semble bien être le « grand œuvre de AEF », qu’il entend mener coûte que coûte et au plus vite.

Nous préférons parler d’une véritable entreprise de démolition de RFI, emblème de notre audiovisuel extérieur et voix de la France dans de nombreux pays et apportons tout notre soutien à ses salariés, en grève depuis le 28 novembre.

Claudine Lepage, Hélène Conway, Jean-Yves Leconte et Richard Yung

Sénateurs représentant les Français établis hors de France

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora