Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > SMIC jeune : Stop à la provocation !

SMIC jeune : Stop à la provocation !

Thématique : Travail/emploi

Date : 17 avril 2014

Type de contenu : Communiqué de presse

Communiqué de

Didier GUILLAUME

Président du groupe socialiste du Sénat

SMIC jeune : Stop à la provocation !

Oui à la responsabilité Le SMIC, comme son nom l’indique, est un salaire minimum. C’est un acquis social gravé dans le marbre de la République Française qui est constitutif de notre modèle social.La proposition de Pierre Gattaz, Président du MEDEF, reprise par Jean-François Copé, Président de l'UMP, de créer un SMIC intermédiaire transitoire pour les jeunes est une provocation. D’abord, parce que beaucoup de jeunes sont confrontés à la vie chère, qu’ils éprouvent en particulier des problèmes pour se loger. Ensuite, parce que la question a déjà été soulevée lors du débat et des manifestations sur le CPE (Contrat Premier Embauche) en 2006. Enfin, parce qu’à l’heure où l’Allemagne va mettre en place un salaire minimum, il est l’heure de tirer l’Europe vers le haut plus que d’être défaitiste et de toujours la tirer vers le bas. Quand le Président de la République demande au Gouvernement de baisser le coût du travail comme jamais, à hauteur de plus de 30 Mds €, le Président du MEDEF et celui de l'UMP ont une responsabilité immense. C’est la Nation toute entière qui va faire des efforts, pour que nos entreprises retrouvent de la compétitivité, gagnent des marchés et puissent embaucher. Il est temps de mettre fin aux provocations stériles.

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora