Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > Seafrance : Attention au marché de dupes

Seafrance : Attention au marché de dupes

Thématique : Industrie/entreprise/commerce

Date : 4 janvier 2012

Type de contenu : Communiqué de presse

Sans doute affolé parles chiffres catastrophiques du chômage, Nicolas Sarkozy  vient encore d’opérer dans le dossier de Seafrance, un volte face dont il est coutumier en annonçant l’intervention de l’Etat pour sauver l’entreprise.

En réalité l’Etat n’intervient pas sauf sur les indemnités à verser aux salariés en leur proposant de les investir dans la création d’une coopérative qui reprendrait l’activité de l’entreprise.

Cette solution est périlleuse, car rien ne dit que la coopérative serait viable dans la mesure où d’une part le trafic Transmanche est en diminution de 30%  et que d’autre part, dans la solution envisagée, la coopérative ne serait pas propriétaire des navires. 

Et s’il s’agissait d’un marché de dupes ?

A 110 jours de la présidentielle, Nicolas Sarkozy donnerait l’impression d’agir et de sauver l’entreprise, mais qu’adviendra-t-il après l’élection ? 

Le scénario du pire serait que les salariés de Seafrance aient tout perdu leurs indemnités et leur entreprise.

Je leur conseille donc la plus grande méfiance. Qu’ils se souviennent des promesses de Nicolas Sarkozy aux salariés de Gandrange.

Ils doivent exiger des garanties de l’Etat et sa participation par le biais du FSI.

Ce qu’il faudrait dans un cas comme celui là c’est l’intervention d’une banque d’investissement. Elle n’existe pas, mais sa création figure dans les propositions de François Hollande. 

 

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora