Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Archives des communiqués > Tuberculose bovine : François Rebsamen et François Patriat alertent le Ministre de l’Agriculture

Tuberculose bovine : François Rebsamen et François Patriat alertent le Ministre de l’Agriculture

Thématique : Agriculture/ruralité

Date : 29 mai 2012

Type de contenu : Communiqué de presse

 

François Rebsamen, Sénateur Maire de Dijon, Président du Groupe socialiste du Sénat et François Patriat, Sénateur de côte d’Or, Président du Conseil Régional de Bourgogne, rencontreront demain, Mercredi 30 Mai à 12h , le Ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll, pour l’alerter sur le problème de la tuberculose bovine qui menace l’élevage bourguignon.

 La lutte conduite depuis des décennies avait un temps permis de considérer que la tuberculose bovine était une maladie du passé, et la France était reconnue au début des années 2000 comme officiellement indemne de cette maladie. Mais à partir de 2002, en Côte d’Or, les premiers indices de sa persistance ont été mis en évidence dans des élevages bovins puis dans diverses espèces sauvages (cervidés, sangliers et blaireaux).

Un plan de lutte renforcée a été engagé fin 2009 pour 3 ans prévoyant un soutien financier de l’Etat et la mise en œuvre de toutes les méthodes de dépistage et d’analyses de nature à objectiver et à éradiquer cette maladie. En dépit des efforts soutenus des éleveurs comme des chasseurs, de l’implication des vétérinaires sanitaires, et des sommes très importantes engagées, la maladie persiste : 23 élevages ont encore été déclarés foyers au cours de la saison de prophylaxie 2011/2012 (contre 22 la saison précédente), 6 foyers sont réapparus dans un secteur où aucun élevage n’était contaminé l’an passé, avec dans les alentours un cerf fortement infecté de tuberculose bovine et 3 autres positifs à l’une des méthodes de dépistage.

 Face à cette situation particulière et grave, les Sénateurs François Rebsamen et François Patriat ont souhaité un entretien avec le Ministre de l’agriculture afin de l’alerter sur ce problème et d’évoquer avec lui les mesures qu’il conviendrait de prendre pour compléter les dispositifs déjà mis en œuvre par la Côte d’Or reconnue comme un département en pointe depuis des années dans la lutte contre la tuberculose bovine.

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora