Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Les communiqués des sénateurs > En Outre-mer aussi nos prisons explosent !

En Outre-mer aussi nos prisons explosent !

Thématique : Justice/sécurité

Date : 29 février 2012

Type de contenu : Communiqué de presse

La France bat des records de surpopulation carcérale qui l'ont fait condamner à plusieurs reprises par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

Une situation plus particulièrement dramatique dans les territoires d'Outre-mer comme en témoigne le sénateur de Martinique  Maurice ANTISTE.

Sollicité par les syndicats du personnel carcéral du Centre pénitentiaire de Ducos, le sénateur présente des chiffres résumant très clairement la situation : ce centre pénitentiaire, datant de 1996, regroupe une maison d'arrêt et un centre de détention et a été conçu pour accueillir 448 détenus à l'origine, avec des quartiers hommes et femmes. 80 places de plus ont été ouvertes en 2007 et le centre est encore en attente d'un ajout voté de 160 places, qui permettra au final l'accueil de 688 détenus. Aujourd'hui, le Centre de Ducos est construit pour une population carcérale de 528 détenus.1004 personnes y sont emprisonnées.

Découle inévitablement de cette surpopulation des conditions de vie déplorables et humiliantes pour les détenus : une promiscuité quotidienne, une vétusté des locaux inacceptable en terme d'hygiène et de sécurité, des services médicaux et de 'cantine' qui ne répondent plus à leurs missions, une séparation entre prévenus et détenus devenue non effective... et la violence. La tension est quotidienne entre les détenus ; elle rend la mission des personnels pénitentiaires impossible.

Depuis le début du mois de décembre, c'est l'escalade : 4  agressions sauvages ont eu lieu envers le personnel pénitentiaire dont les conditions de travail sont devenues des plus difficiles.

Le sénateur Maurice ANTISTE tire la sonnette d'alarme et interpelle le gouvernement. Ducos doit être reconstruit, ses terrains le permettraient. C'est un exemple de plus de l'impératif d'un investissement conséquent dans les prisons françaises, pour le respect des détenus et des personnels pénitentiaires.

 

 

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora