Navigation principale

Vous êtes dans : Accueil > Travaux parlementaires > Adoption de l’interdiction de la mise en culture des maïs OGM

Adoption de l’interdiction de la mise en culture des maïs OGM

Thématique : Agriculture/ruralité

Type de contenu : Dossier législatif

Le Sénat a adopté à une large majorité, la proposition de loi socialiste interdisant la mise en culture des maïs OGM.

Le texte, simple et préventif, répond à l’urgence cruciale de combler un vide juridique, alors que l’Europe n’arrive toujours pas à s’accorder sur le sujet.

Des risques environnementaux liés à la culture du MONSANTO 810 : apparition de résistances dans les populations de ravageurs, fragilisation de certaines espèces de papillons, dangers pour l’apiculture, ont été mis à jour par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments elle-même.

Dès 1998, la France avait essayé de s’opposer à la décision européenne autorisant la mise en culture du maïs MON 810. Le président de la République s’y est pleinement engagé à l’occasion de la conférence environnementale de 2012. A travers ce texte, le groupe socialiste souhaite « faire entendre la voix de la France et montrer que nous souhaitons maintenir une position ferme dans l’attente de contreparties sécurisantes autour de la mise en culture OGM » a précisé la sénatrice Renée Nicoux.

« Il s’agit aujourd’hui de franchir une étape, à travers un geste politique fort, visant à conforter, à l’échelon européen, la position qu’a déjà arrêtée notre pays» a insisté le sénateur Jean-Jacques Mirassou. Sans empêcher la recherche, puisque le texte vise expressément la mise en culture, la loi française permettra d’attendre plus sereinement une prochaine révision globale de la directive européenne sur les OGM.

 

Consultez dans la colonne de gauche les interventions des sénateurs socialistes.

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora