Navigation principale

Vous êtes dans : Accueil > Travaux parlementaires > Adoption de la résolution Palestine au Sénat, un moment historique

Adoption de la résolution Palestine au Sénat, un moment historique

© Erminig Gwenn

Thématique : Affaires étrangères/défense

Type de contenu : Dossier Initiatives

Le Sénat a adopté, jeudi 11 décembre, la proposition de résolution de reconnaissance de l’État de Palestine du groupe socialiste, présentée à l’initiative du sénateur Gilbert Roger.

Membre à part entière de l’UNESCO, et, depuis novembre 2012, avec un statut d’État non-membre de l’ONU, il est important que l’État de Palestine soit pleinement reconnu comme État souverain aux frontières définitives, en conformité avec le droit international. « Cette reconnaissance d’un État de Palestine, aux côtés de l’État d’Israël, vivant côte à côte en paix et en sécurité, serait le premier pas vers une relation d’égal à égal, condition sine qua non à l’ouverture de véritables négociations entre Israël et la Palestine, afin d’aboutir à une paix durable. »  a expliqué Gilbert Roger.

L’article unique de la résolution invite le Gouvernement français à reconnaître l’État de Palestine, vivant en paix aux côtés de l’État d’Israël et à en faire un instrument des négociations pour un règlement définitif du conflit et l’établissement d’une paix durable.

« La Politique est une alchimie constituée d’actes et de symboles. »  a conclu le président du groupe socialiste Didier Guillaume, « C’est avec un esprit de solidarité avec les peuples israéliens et palestiniens que nous posons ici un acte symbolique de paix ».

 

Lire dans la colonne de gauche les intervention des sénateurs socialistes

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora