Navigation principale

Navigation dans Travaux parlementaires

Faire une autre recherche

Vous êtes dans : Accueil > Travaux parlementaires > Expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée » : le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat regrette un examen qui dénature un dispositif qui a fait ses preuves dans la lutte contre le chômage.

Expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée » : le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat regrette un examen qui dénature un dispositif qui a fait ses preuves dans la lutte contre le chômage.

Thématique : Solidarité/Santé/Sécurité sociale
Travail/emploi

Type de contenu : Dossier législatif

Le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat a soutenu l’initiative Territoires zéro chômeur de longue durée  depuis ses origines, lancée sous le quinquennat de François Hollande. Alliant pragmatisme et agilité territoriale, elle constitue un outil performant d’aide à l’insertion et de lutte contre le chômage de longue durée.

 

 Après trois ans d’expérimentation, son bilan est déjà largement positif. 

Le texte à son arrivée au Sénat contenait des dispositions utiles comme l’extension à 50 nouveaux territoires de l’expérimentation et son prolongement pour une durée de 5 ans.

Hélas, à l’issu de l’examen par le Sénat, le texte est marqué du sceau de la défiance envers les acteurs de l’insertion et particulièrement envers ceux de l’expérimentation TZCLD. Aux mesures de simplification de l’action imaginées par les acteurs de terrain, la majorité sénatoriale a répondu par une volonté de contrôle et de sur-encadrement, ce qui aboutit à un dévoiement de la philosophie de l’expérimentation TZCLD.

Comme l’a souligné en séance Monique Lubin, cheffe de file socialiste sur le texte, « Nous demandons la confiance pour les acteurs de terrain et nous aurions souhaité autant d’attention pour l’évaluation de certains dispositifs d’allègements fiscaux qui ne produisent pas les effets attendus  »

Les sénatrices et sénateurs socialistes partagent la déception exprimée par les acteurs de l’expérimentation qui souhaitaient une extension plus large. Afin de ne pas retarder l’extension de ce dispositif innovant et pertinent, ils ont choisi de s’abstenir lors du vote final. Ils regrettent les reculs introduits par la droite sénatoriale comme la suppression de l'obligation de financement des TZCLD par les départements. Plus largement, le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat regrette le refus de la majorité sénatoriale d’intégrer l’économie sociale et solidaire à sa juste place dans notre système économique.

 

Consultez dans la colonne de gauche les interventions des sénatrices socialistes dans la discussion générale 

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora