Navigation principale

Vous êtes dans : Accueil > Travaux parlementaires > Proposition de Loi sur l’absentéisme scolaire : la fin d’un dispositif de défiance

Proposition de Loi sur l’absentéisme scolaire : la fin d’un dispositif de défiance

© MLB

Thématique : Education/jeunesse/sport/recherche

Type de contenu : Dossier Initiatives

En adoptant la proposition de Loi de la sénatrice socialiste Françoise Cartron pour l’abrogation de la loi du 28 septembre 2010 qui visait à lutter contre l’absentéisme scolaire par la menace financière, le Sénat met un terme à un dispositif répressif inefficace et injuste.

Ce texte, dit loi Ciotti, avait en effet pour but de durcir le retrait des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire, surfant ainsi sur l’amalgame entre absentéisme scolaire et délinquance.

Par un dispositif complexe, le but de la loi Ciotti était clairement de pénaliser financièrement les familles les plus modestes, avec une vision de l’absentéisme scolaire complètement inadaptée. La Caisse nationale d’allocations familiales a confirmé l’échec d’une telle mesure, par ailleurs désapprouvée tant par les principaux syndicats de l’enseignement que par la première fédération de parents d’élèves.

Le dispositif abrogé était par ailleurs une véritable usine à gaz puisque l’absentéisme était géré à l’échelon départemental.

La loi adoptée ce jour propose au contraire de se mettre au bon échelon pour permettre un lien de proximité pour le suivi des familles au sein même des établissements scolaires.

L’absentéisme scolaire est protéiforme et résulte de situations complexes. Il mérite des solutions qui permettent de rétablir des liens de confiance et de coopération entre la famille et l’établissement scolaire. Ce sera l’une des préoccupations de la grande loi de la refondation de l’Ecole qui sera discutée prochainement au Parlement.

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora