Navigation principale

Navigation dans Actualités

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Bridgestone et fermeture du site de Béthune : la question d'actualité de Sabine Van Heghe

Bridgestone et fermeture du site de Béthune : la question d'actualité de Sabine Van Heghe

© céline diais

Thématique : Travail/emploi

Date : 18 novembre 2020

Type de contenu : Question d'actualité

La sénatrice du Pas-de-Calais a interrogé le gouvernement sur la situation de l'entreprise Bridgestone et sur la fermeture de son site à Béthune.

 

 

 

Sabine Van Heghe : Monsieur le président, mesdames, messieurs les ministres, mes chers collègues, la direction de Bridgestone a annoncé, jeudi dernier, la fermeture de son site de Béthune, plongeant dans la colère et le désarroi les 863 salariés de cette entreprise.

Mme la ministre chargée de l’industrie, que je côtoie régulièrement à la table des négociations, le sait bien : aucune des options permettant de continuer l’activité n’a trouvé grâce aux yeux de la direction du groupe, qui, pendant toute cette période, a joué la montre, manifestant le plus grand mépris à l’égard des salariés, des sous-traitants et de leur famille.

Il est désormais évident que la fermeture de l’usine était cyniquement programmée depuis des années, faute d’investissements. Seule comptait la rentabilité du groupe Bridgestone, parfaite illustration de la logique destructrice du libéralisme.

Sur le terrain, les territoires et leurs élus, les régions, les départements, les agglomérations se mobilisent et font preuve d’inventivité pour panser les plaies de l’exode de nos entreprises. Mais nous ne pouvons que constater l’absence d’une politique industrielle nationale solide, l’impuissance de l’Europe à nous protéger et l’incapacité de la France à faire bouger les lignes sur ce plan.

Ce scénario, qui s’est trop souvent reproduit dans notre pays au nom d’une mondialisation dite « heureuse », ce sont les salariés de Bridgestone, après tant d’autres, qui le subissent aujourd’hui.

Monsieur le Premier ministre, vous vous êtes engagé auprès des salariés du groupe de Béthune à améliorer fortement le plan social et à trouver des solutions pour que le site continue à vivre. Qu’allez-vous faire pour tenir ces engagements ? Êtes-vous prêt à exiger le remboursement par le groupe Bridgestone des aides publiques octroyées sans conditions ni contreparties ?

Quand allez-vous tirer les leçons de ces échecs et donner enfin à la France les moyens de reconquérir cette souveraineté industrielle que les territoires ont tant besoin d’offrir à ceux qui travaillent et créent la richesse de notre pays ?

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora