Navigation principale

Navigation dans Le Groupe

Vous êtes dans : Accueil > Le Groupe > Les communiqués de presse > Les communiqués du groupe > Les sénatrices et sénateurs socialistes profondément indignés et meurtris face au féminicide de Mérignac

Les sénatrices et sénateurs socialistes profondément indignés et meurtris face au féminicide de Mérignac

Thématique : Justice/sécurité

Date : 7 mai 2021

Type de contenu : Communiqué de presse

Mardi, à Mérignac, une femme âgée de 31 ans, mère de trois enfants, est morte en pleine rue, après avoir été brûlée vive par son mari. 

Cet acte barbare porte à 39 le nombre de féminicides depuis le début de cette année. 39 femmes mortes sous les coups d'un homme violent ! Ce chiffre est insoutenable. Le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain tient à adresser tout son soutien et témoigner de sa solidarité à ses enfants et à ses proches, ainsi qu’au maire de Mérignac, Alain Anziani. 

Face à un tel crime, après l’effroi et la consternation, il convient de s’interroger sur l’état de la lutte contre les violences faites aux femmes. La prise de conscience collective de cette question a beaucoup progressé dans notre pays, grâce en particulier à l’action des associations féministes. Mais les mesures et les moyens financiers et humains pour les mettre en place efficacement tardent encore tant en matière de Justice que de Police.

Les bracelets anti-rapprochement calqués sur le modèle espagnol, mesure 40 du Grenelle des violences faites aux femmes, ont démontré leur efficacité. Pourtant, ils ne sont toujours pas déployés sur l'ensemble du territoire. En effet, 1000 bracelets pour 213 0000 victimes de violences, cela concerne seulement 0,5% des victimes. Il en est de même des téléphones « grave danger » permettant aux victimes d'être en lien direct avec les forces de l'ordre. Malheureusement, ils dorment dans les placards des juridictions, faute de décision pour les attribuer. Quant à la saisie immédiate des armes des auteurs de violences, elle semble pour le moins insuffisamment appliquée.

Il est plus que temps que la volonté politique, si souvent affichée par le Gouvernement, se traduise en actes et moyens à la hauteur de l’enjeu. 

Dans le combat contre les violences conjugales, les sénatrices et sénateurs socialistes continueront à y prendre une part active et ils seront toujours aux cotés des victimes et des acteurs associatifs et politiques qui le mènent. 

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Suggérer
  • Haut de page

Navigation

eZ Publish - © Inovagora